Faites une description détaillée de votre terrain/projet/lieu à défendre/lieu de transmission

Le lieu : un plateau arraché a la montagne par des générations de paysans, depuis le 17ème siècle au moins , un hameau où vivaient 5 familles, la dernière est partie en 1972. J y arrive en 1983 …. j y achète la propriété d une des familles, une maison , 2 granges et 17h de terrain et j y suis resté chevrier quelques années,en mention Nature et Progrès, avant que ce soit plutôt un lieu de « vacances »
Le reste des propriétés est en ruine, en indivision depuis 3 générations ou plus, voire « sans maître », et pour l une d elle, une descendante est très favorable au renouveau du lieu.

Avantage ou inconvénient ? : le lieu est très isolé, 1 h de marche à minima , toutefois un accès petit tracteur a chenilles, ou moto trial ou âne est possible , j ai eu les trois . Un accès 4×4 serait possible, question de choix et d investissement.
On est dans le sud de la France, 300 jours de soleil par an et malgré l altitude 1500 m, la saison est courte mais on est au soleil, tout peut pousser même des tomates…et il y a de l eau a volonté, 2m3 heure avec le mauvais captage actuel.
La maison actuelle peut loger , en mode dortoir 3×2 personnes dans une grande chambre, plus un couchage en bas et il est facile d y rajouter une chambre (rangement), la maison serait a disposition comme lieu collectif le temps nécessaire (pas limitatif ) à chacun de retaper son espace : grange , ruine , cabane , yourte …. sur place : de la pierre et du bois de charpente quasi à volonté ainsi que du terrain cultivable.

L idée : se rencontrer et monter le projet, définir des priorités, monter une demande de financement participatif, si nécessaire …retrouver l autonomie alimentaire, et si l’on veut accueillir du woofing, des chantiers participatifs , de la musique, du land art , des voyageurs …

Le montage juridique à réfléchir : une association titulaire d un bail emphytéotique serait le plus simple , la vente ou co-vente type SCI compliquée , est difficile , la Safer est toujours en embuscade, mais bon tout est possible même peut être l achat de propriétés restantes.

Mon intérêt dans tout ça ? Je revivrai bien la haut et je peux pas faire tout seul, même le jardin , entretenir le chemin, le captage , ça me désole de voir tout repartir en quenouille, j ai plus guère de revenus ni d investissement possible et sniff je rajeunis pas, pour retaper le four a pain (et oui ! Y a ) empêcher les granges, les murets de tomber, tailler les arbres , faire du bois pour l hiver , c est mieux a plusieurs.
On en parle quand vous voulez

 
 
 

Détails supplémentaires :

  • 17 hectares en propriété au milieu de 3500 Ha a l'abandon

FAQ

Q Comment nous contacter ?

Sur le groupe fermé FB, demandez votre adhésion en répondant , si possible, aux 3 questions posées