Rachetons les Forêts

 

29,4 Millions d’hectares de forêt ont disparu dans le monde en 2017 nous apprend le programme « Global Forest Watch » ; c’est l’équivalent d’un terrain de football qui disparaît chaque seconde : https://reporterre.net/L-equivalent-d-un-terrain-de-football-deforeste-chaque-seconde-en-2017

Des rapports scientifiques toujours plus alarmant de la part de la communauté scientifique nous conjurent de préserver les forêts, elles quantifient le nombre d’espèces en voies d’extinction et mesurent chaque désordres engendrés par leurs destructions mais aucune mesure contraignante n’est prise et les destructeurs peuvent agir impunément.

Pire, un document présenté lors de la COP 21 a présenté la forêt publique française en y décrivant une « sous-exploitation certaine », incitant ainsi le gouvernement à privatiser les forêts en vue d’en extraire plus de bois : http://franceboisforet.com/wp-content/uploads/2015/11/COP21-colloque-FBF.pdf?d295eb

Ces mesures ont depuis été appliquée avec l’accélération des ventes de forêts d’états, à travers la cession des domaines gérées par l’ONF (Office Nationale des Forêts), pour des motifs de rentabilité  : https://www.franceculture.fr/emissions/de-cause-a-effets-le-magazine-de-lenvironnement/lonf-un-service-public-quon-abat

En France, pour la simple région Limousine, nous détruisons chaque année entre 1 000 000 et 2 000 000 de m2 de forêts à travers des coupes rases et des souches.

Il en ressort des espaces dévastés après que ces coupes rases aient été effectuées, de véritables cimetières écologiques.

On y replantera de jeunes arbres à croissance rapide qu’on traitera à base d’engrais chimiques et de pesticides parce que nos sols seront épuisés. L’eau ne pénètrera plus et elle emportera avec elle des torrents de boues et de polluants.

Et nous détruisons nos vieux arbres, symboles vivants de notre histoire, alors même que nous savons désormais que ce sont ces arbres centenaires qui retiennent le mieux le dioxyde de carbone et qui préservent la biodiversité : https://www.nature.com/articles/nature12914

Parce que près de la moitié de la forêt française (7,5 millions d’hectares) est constituée de peuplements mono spécifiques, l’équivalent de la monoculture en agriculture, avec tous les méfaits que cela induit.

Les peuplements à deux essences représentent un tiers de ce qui est considéré comme étant des forêts, tandis que les forêts à plus de deux essences ne représentent que 16 % du total : https://inventaire-forestier.ign.fr/IMG/pdf/memento_2017.pdf (page 9)

Face à ces destructions pratiquées, avec la complicité des institutions, nous ne pouvons rester sans agir : c’est pourquoi nous lançons un appel pour sortir l’argent des banques (bien souvent complices de ces destructions ecosystémiques) et racheter des forêts en vue de les préserver !

Pas n’importe lesquelles évidemment et nous distinguons clairement ici les forêts des exploitations forestières !

La bonne nouvelle c’est que les forêts sont accessibles financièrement : un hectare de forêt (10 000 m2) ne coute en moyenne que 4 000 € en France.

L’autre point positif, c’est qu’il existe de nombreuses pistes pour en faire l’acquisition :

– les mieux renseignés pour l’achat de forêts sont les notaires ; expliquer leurs votre projet et ils pourront certainement en trouver : http://www.encheres-publiques.com/notaire/ et
– Le site des enchères publiques : http://www.encheres-publiques.com/recherche (rechercher « parcelle » dans « vente à venir »)

– La SAFER et les forêts qu’elle recense : https://www.proprietes-rurales.com/vocation/foret,11

– La vente de forêts d’état en permanence sur : https://www.economie.gouv.fr/cessions (cliquer dans la recherche sur « espace naturel » et « cession en cours »)

– Contacter les centres régionaux de la propriété forestière (CRPF) : https://www.cnpf.fr/n/la-liste-des-crpf/n:244

– Tous les sites de ventes en ligne type leboncoin.fr ou green acres

– Les mairies connaissent bien également les parcelles et ont accès au plan cadastral avec les noms des détenteurs, vous pouvez les contacter directement

– Pensez surtout aux réseaux associatifs écolo/militants présents sur les territoires où vous voulez acheter, ils seront les mieux renseignés pour vous indiquer les terrains à convoiter (rien ne vaut le bouche à oreille auprès des gens qui connaissent les territoires)

Une fois les forêts achetées, vous pouvez les mettre à disposition du Réseau des Alternatives Forestières qui font un excellent travail pour gérer les forêts de façon à en préserver les écosystèmes : alternativesforestieres.org

Mais ce que nous préconisons surtout, c’est que ces forêts soient mises à disposition des projets de Désobéissance fertile pour permettre à des collectifs d’y vivre et de les protéger…

Sachez par ailleurs que l’association que nous avons créée vise à racheter des forêts pour les libérer et installer des projets collectifs.

Ces rachats s’effectuent grâce à vos dons, aussi soutenez-nous : https://www.helloasso.com/associations/desobeissance-fertile/formulaires/1